Tag Archives: blogs

Almost 10k

Started this WordPress.com blog on January 9, 2006 and will likely get to 10,000 views withing a few hours. Been getting anything from 60 to 130 views everyday day, for an average of maybe 80 views per day. The most popular entries seem to be:

Probably because of the way they’re referenced elsewhere.

None of this is really important, as my purpose is not to get as many eyeballs as possible. In terms of experimenting with blogs, it’s just interesting to see what’s happening here. Not that it’s representative.

If only more people could comment! 😉

Tikiboom, RocketBarTV

The latest Rocketboom episode is a cross-over with TikiBarTV. With speculation that LaLa might have been considered as a replacement for Amanda Congdon, the cross-referencing is even more likely to generate buzz.

Yes, as many have been saying, the new personalized/community-oriented syndicated online distribution systems for content (all these “Web 2.0” things based on versions of RSS and Atom) like blogs, podcasts, and vidcasts/vlogs are like an “echo chamber” or some other metaphor about self-referential, inward-looking, insular communities with rather high clustering coefficient. Cliques, so to speak. But not really elitist per se. And, in fact, not at all close-ended. Just groups which are their own little universe.

Bloguer au Québec

Vu d’ici – Seen from here: So you wanna be a rockstar?: L’Ă©tat de la blogosphĂšre QuĂ©bĂ©coise:
Des notions intĂ©ressantes sur le dĂ©veloppement de plusieurs blogues au QuĂ©bec. D’ailleurs, mon entrĂ©e de blogue sur le dynamisme et la vitalitĂ© de la culture quĂ©bĂ©coise Ă©tait toujours dans ma liste de brouillons mais le billet de Marie-Chantal me pusse Ă  le publier. Elle est un peu la suite de mon QueCon Blues d’il y a un mois mais avec plus de commentaires sur la sphĂšre mĂ©diatique quĂ©bĂ©coise (et la convergence) de mon point de vue semi-extĂ©rieur.
C’est vrai que le QuĂ©bec n’est pas entrĂ© Ă  pieds joints dans la blogosphĂšre ou dans d’autres modes de distributions de contenus en-ligne. Mais certains blogueurs sont suffisamment visibles que l’effet du phĂ©nomĂšne du blogue se fait sentir au QuĂ©bec presque autant qu’ailleurs. Une partie de la situation s’explique par le fait d’ĂȘtre une sociĂ©tĂ© relativement petite, de la mĂȘme taille que la Suisse ou la SuĂšde, disons. D’un autre cĂŽtĂ©, nos blogues ont souvent une saveur particuliĂšre, comme semblent le souligner certaines Ă©tudes (voulais justement bloguer lĂ -dessus, un de ces jours).
Pour ce qui est de la langue, c’est une grande question, Ă©videmment. Pour ma part, elle se pose un peu moins dans le contexte de mes sĂ©jours aux États-Unis (Ă  Northampton, MA en ce moment) et de mon travail acadĂ©mique en anglais. Bloguer en anglais, c’est une façon pour moi de pratiquer certaines techniques d’Ă©criture en anglais. Et comme on le sait tous, on peut pas vraiment Ă©crire en anglais comme on Ă©crit en français.
MalgrĂ© tout, ça demeure mon intention de bloguer plus souvent en français. Quoique, cette intention a changĂ© un peu. Puisque les Anglophones en gĂ©nĂ©ral connaissent moins ce qui se passe chez les Francophones, ça me tente souvent d’Ă©crire en anglais sur des choses qui touchent les francophones. Il y a dĂ©jĂ  un blogue montrĂ©alais qui fait un peu ça, mais ma position est un peu plus extĂ©rieure (aprĂšs avoir vĂ©cu hors du QuĂ©bec un certain temps: Suisse, Mali, Indiana, Nouveau-Brunswick, Massachusetts). La nostalgie me pogne assez souvent, surtout au dĂ©but de l’Ă©tĂ©! (Saint-Jean, terrasses, Festival de Jazz, gens heureux dans les rues, etc.). Parler du QuĂ©bec Ă  des gens qui ne le connaisse pas, ça me fait plaisir. Parler du QuĂ©bec Ă  des QuĂ©bĂ©cois, ça vire vite Ă  une discussion sur les faits d’actualitĂ©.
La question de la prĂ©sence des femmes sur la blogosphĂšre est intĂ©ressante. On voit souvent le QuĂ©bec comme un des rares coins de l’AmĂ©rique du Nord oĂč les femmes et les hommes sont assez souvent (vraiment pas toujours, mais assez souvent) traitĂ©s de façon pas mal similaire. Plus qu’aux États-Unis, en tous cas! Mais le QuĂ©bec est pas trop le royaume de la geekette. La proportion femmes/hommes est certainement plus Ă©levĂ©es qu’elle Ă©tait il y a quelques annĂ©es (avant la fameuse catastrophe) mais probablement encore assez basse. Pas que c’est si diffĂ©rent ailleurs mais dans une sociĂ©tĂ© qui accorde une place relativement importante Ă  des femmes de tĂȘte, on dirait que l’aspect technologique est un peu mis de cĂŽtĂ©.
Aussi, c’est intĂ©ressant de parler de Julie Snyder puisque c’Ă©tait un des points de dĂ©part de mon entrĂ©e sur la culture quĂ©bĂ©coise. Selon l’article qui m’a poussĂ© Ă  envoyĂ© mon billet, Julie Snyder a probablement plus d’influence sur la culture quĂ©bĂ©cois qu’on a tendance Ă  le remarquer. Si elle se met Ă  bloguer (ou Ă  podcaster), ça peut ĂȘtre l’Ă©lĂ©ment dĂ©clencheur de toutes sortes de choses, du plus cool au plus poche.

New WordPress

Just started to try out this new version of WordPress. Been working on a blog for a research project on "Thinking Globalization Through Music."
WP 2.0 seems pretty neat. The interface is better, more efficient. Several features added directly to the post-writing page.
Like the fact that it's freely hosted. Good way to try out a few things. The hosted version is pretty barebones and we can't install plug-ins, but it's pretty decent. Certainly on par with Blogspot (Blogger) in terms of simply hosting and a bit more convenient as a way to publish posts. Still can see value in hosting it ourselves.